Qu’est-ce que la « neutralité climatique à 100 % » ?

 

 

 

Éviter

Afin de découvrir où nous pouvons éviter de produire des émissions de CO2, nous avons mesuré une fois la totalité des émissions de CO2 générées le long de notre chaîne de création de valeur. Pour ce faire, nous avons commencé par analyser la totalité de l’itinéraire parcouru par nos pommes de terre. À savoir, depuis le champ de pommes de terre jusqu’à la livraison de nos spécialités dans les congélateurs des commerçants, en passant par les étapes du transport et de la transformation.

 

Nous avons également analysé tous les autres domaines de notre travail quotidien comme les trajets d’arrivée et de départ de nos collaborateurs, les voyages d’affaires, le matériel imprimé, les produits de nettoyage et les réfrigérants, etc.

 

… Quel que soit le domaine, nous essayons d’éviter les émissions de CO2 avant même qu’elles soient produites. Qu’il s’agisse d’un papier à lettre climatiquement neutre ou du transport, climatiquement neutre également, de nos pommes de terre.

Réduire

Évidemment, nous générons malgré tout des émissions de CO2 lors de la fabrication de nos spécialités de pommes de terre 11er.  Partout où il nous est impossible d’éviter la production de gaz à effet de serre, nous avons mis au point diverses mesures qui nous aident à réduire les émissions de CO2.

 

Au cours de la production, nous générons une grande quantité de chaleur par la friture de nos produits. Avec notre propre installation de récupération de la chaleur, nous pouvons réchauffer chaque jour avec cette chaleur jusqu’à 70 000 litres d’eau sanitaire pour notre production. De cette manière, nous sommes en mesure d’économiser des combustibles fossiles et de réduire la production de CO2 lors de la fabrication de nos röstis, frites ou croquettes.

 

De même, le courant électrique que nous achetons provient exclusivement de l’énergie hydraulique ; il est important en effet pour nous de couvrir nos besoins en électricité au moyen d’une énergie renouvelable. Avec notre propre installation de traitement des effluents, nous pouvons non seulement réduire notre consommation d’eau personnelle, mais également réutiliser l’eau traitée directement dans la production.

Compenser

Les émissions de CO2 sont compensées en réalisant ailleurs des économies de CO2 équivalentes à la quantité d’émissions générées. Cela peut se faire partout dans le monde.

 

Nous soutenons ainsi par exemple des projets là où, sans notre soutien, des centrales au charbon auraient été aménagées. Avec l’acquisition de droits d’émission de CO2, nous contribuons également au reboisement des forêts et à la protection contre le déboisement.

 

L’essentiel en ce qui concerne la compensation du CO2 est toutefois qu’il faut également « geler » les certificats que l’on acquiert. Cela signifie que les certificats sont retirés du marché de manière à ce qu’il soit impossible de les vendre une deuxième fois. C’est de cette manière seulement que le CO2 peut être aussi réellement compensé. Tant que l’on ne fait qu’acquérir et posséder des certificats d’émission, on ne contribue pas à compenser les émissions de gaz à effet de serre.