Gestion de l’environnement

Tu trouveras ici des informations sur les divers projets qui sont mis en œuvre sur place directement chez nous. Les mesures prévues par ces projets convergent également dans l’« Initiative de protection climatique de 11er » et nous aident à éviter, réduire et compenser les émissions de CO2.

100 % de courant vert produit avec l’énergie hydraulique

Le courant dont nous avons besoin pour le bon fonctionnement quotidien provient en intégralité de l’énergie hydraulique et nous aide à développer l’« Initiative de  protection climatique de 11er ». Avec le courant généré grâce à l’énergie hydraulique, nous évitons de produire quelque 7300 tonnes de CO2 en comparaison avec le mix électrique allemand (2017).

Nos collaborateurs s’inscrivent dans l’optique de la neutralité climatique

Être une entreprise à neutralité climatique, cela veut dire pour nous qu’il ne suffit pas d’optimiser nos processus de production ou nos chaînes de livraison. Un élément important de l’« Initiative de protection climatique de 11er » sont nos collaborateurs. C’est pourquoi il est encore plus important pour nous de les soutenir dans leurs efforts de durabilité.

 

Nous le faisons entre autres pour pouvoir compenser chaque année toutes les émissions de CO2 produites par nos collaborateurs, aussi bien dans leur quotidien professionnel que dans leur vie privée.

La centrale au biogaz sur l’enceinte de notre entreprise

La nouvelle centrale permet d’économiser jusqu’à 5500 tonnes de CO2 par an

Avec la mise en service de la nouvelle centrale au biogaz à plus forte capacité en 2017, nous avons franchi une nouvelle étape au point de vue de la durabilité et nous pouvons économiser désormais jusqu’à 5500 tonnes de CO2 par an. Tous les déchets de production sont valorisés dans la nouvelle centrale sous forme de biogaz de qualité carburant. Ce carburant est à son tour utilisé pour l’acheminement quotidien des pommes de terre. Tu trouveras plus d’informations sur notre cycle énergétique ici.

 

Comment fonctionne réellement une centrale au biogaz ?

Dans une centrale au biogaz, il se produit une dégradation « anaérobie », c’est-à-dire sans oxygène, de la biomasse, c’est-à-dire des pelures de pommes de terre dans ce cas précis. L’ajout de micro-organismes entraîne un processus de fermentation grâce auquel du biogaz est à son tour produit. Nous pouvons ainsi non seulement éviter la production de CO2, mais également contribuer à offrir d’autres sources d’énergie et à améliorer la protection de l’environnement.

Réduire les quantités d’eau et le CO2 grâce au traitement des effluents

Afin de produire nos spécialités de pommes de terre 11er, il nous faut de l’eau. Avec notre propre installation de traitement des effluents, nous pouvons retraiter de grandes quantités d’eau que nous utilisons par la suite dans la fabrication de nos produits. Nous pouvons ainsi simultanément réduire aussi notre production de CO2. Nous sommes persuadés qu’il faut miser notamment dans la production sur des installations peu gourmandes en eau et avec un bon rendement énergétique, afin de contribuer durablement à la protection du climat.

Utilisation conséquente de la chaleur perdue

La fabrication de spécialités surgelées à base de pommes de terre exige une très grande quantité d’énergie par exemple pour réchauffer l’eau nécessaire à la production. Par ailleurs, une grande quantité de chaleur est générée lors de divers processus de production comme la friture, l‘épluchage à la vapeur ou encore le blanchiment.

 

Grâce à un système de récupération, cette chaleur perdue est à son tour utilisée dans notre propre production. Ceci constitue pour nous un avantage durable car c’est effectivement le seul moyen d’éviter la production inutile d’émissions de CO2. Avec la chaleur perdue ainsi obtenue grâce à notre propre système de récupération, nous réchauffons dans notre entreprise environ 70 000 litres d’eau par jour pour la production.