Que signifie neutre en CO2?

En tant que fabricant de spécialités de pommes de terre surgelées, nous sommes dépendants de la fertilité des sols, de la propreté de l'eau et de la pureté de l'air. C'est pourquoi il nous paraît évident de nous battre contre le changement climatique et de soutenir la protection de l'environnement.

 

Nous voulons agir et avons décidé pour cette raison-là que nos produits (en allant du champ de pommes de terre à l'armoire frigorifique) dont la fabrication est neutre en CO2.

 

Être une entreprise neutre en CO2 signifie que nous tentons constamment de réduire les émissions de CO2 engendrées par notre entreprise.

 

Nous compensons les émissions que nous n'évitons pas, ou que nous ne pouvons pas éviter, par des quotas d'émission. L'achat volontaire de ces quotas permet de financer des projets qui soutiennent les énergies renouvelables, l'efficacité énergétique et de nombreuses autres mesures d'économie d'émissions de CO2.

Éviter
1

Éviter

Restant fidèles à la devise « Mieux vaut prévenir que guérir », nous essayons d'éviter de produire des CO2 avant même qu'ils ne soient émis. C'est ainsi que nous recyclons par exemple les épluchures de nos pommes de terre dans nos installations biogaz. Et nous réutilisons ce gaz naturel pour notre propre production.

Réduire
2

Réduire

Nous essayons constamment de réduire les émissions de CO2 de nos entreprises en favorisant la gestion durable des ressources. Pour cela, nous avons pris plusieurs mesures. Ainsi entre autres, nous disposons de notre propre installation de traitement des eaux usées qui nous aide à réduire notre consommation d'eau.

Compenser
3

Compenser

Tout ce que nous ne pouvons pas éviter CO2 ; ce qui nous permet de soutenir différents projets menés au niveau mondial pour compenser le rejet global de CO2.

Éviter

Pour savoir où nous pouvions éviter les rejets de CO2, nous avons effectué une mesure de l'ensemble des émissions de CO2 générées par la fabrication de nos produits. Pour cela, nous avons d'abord analysé le parcours de nos pommes de terre, à partir du lieu de culture, en passant par le transport et la transformation, jusqu'à la livraison de nos spécialités de pommes de terre dans les armoires frigorifiques des revendeurs.

Mais nous avons aussi analysé tous les secteurs de notre activité quotidienne, comme les allées et venues de nos employés, les voyages d'affaire, les imprimés, les produits de nettoyage et de refroidissement, et ainsi de suite.

D’emblée, nous essayons déjà d'éviter les émissions de CO2 dans tous ces secteurs, qu'il s'agisse de l'utilisation de papier recyclé ou du transport de nos pommes de terre dont nous veillons que tout soit neutre en CO2.

Réduire

Bien sûr, lors de la fabrication de nos spécialités à base de pommes de terre, nous générons du CO2. Partout où nous ne pouvons pas éviter l'émission de gaz à effet de serre, nous avons pris diverses mesures qui nous aident à réduire nos émissions de CO2.

Lors de la production, la friture de nos spécialités à base de pommes de terre génère une forte chaleur. Grâce à notre propre récupérateur de chaleur, pouvons chauffer jusqu'à 70 000 l d'eaux usées par jour pour notre production. Nous pouvons donc économiser des combustibles fossiles et réduire les émissions de CO2 lors de la production de nos röstis, frites ou croquettes.

Le courant que nous achetons provient essentiellement de l'hydroélectricité parce que pour nous il est important de répondre à nos besoins en électricité par de l'énergie renouvelable.

Notre installation de traitement des eaux usées ne nous permet pas seulement de réduire notre propre consommation d'eau, mais elle permet de réutiliser l'eau régénérée dans notre production.

Vous trouverez ici plus amples informations sur notre gestion de l'environnement.

Compenser 

Éviter et réduire est certes très important pour nous, mais cela ne nous suffit pas. C'est pourquoi nous compensons entièrement toutes les émissions de CO2 généré par notre processus de fabrication. Si bien que nos spécialités à base de pommes de terre sont neutres en CO2.

 

Compenser le CO2 se fait en réalisant des économies d'émissions de CO2 de même niveau, là où il est possible de le faire dans une même comparable. Ce qui peut être le cas à n'importe quel endroit sur terre. Du fait que nous avons une atmosphère qu'il nous faut protéger, il n’est pas important n'est pas de savoir où sur terre il convient de faire ces économies de CO2.

 

Nous soutenons donc des projets de protection du climat où, si aucune aide n'avait été apportée, on aurait construit des centrales à charbon qui entraînent de fortes émissions de CO2. En achetant volontairement des droits d'émissions de CO2, nous contribuons au reboisement des forêts ou protégeons la déforestation.

 

Dans la compensation de CO2, l'essentiel est, quoi qu'il en soit, d’« immobiliser » les quotas que l'on achète. Ce qui signifie que ces quotas sont retirés du marché de sorte qu'ils ne puissent pas être revendus une deuxième fois. C'est seulement ainsi que l'on peut vraiment faire de la compensation de CO2. Tant que l'on ne fait qu'acheter et posséder des quotas d'émission, on ne contribue pas à la compensation d'émissions de gaz à effet de serre. C'est pourquoi 100 % de nos quotas d'émission de CO2 sont immobilisés pour 2015. Ce qui veut dire que non seulement la fabrication de chaque rösti et de chaque croquette est neutre en CO2, mais leur acheminement dans les rayons des supermarchés l’est aussi.